Challenge Interdépartemental à Saintes, une manche d'anthologie!

Publié le par randokid

Jeudi matin, le rendez-vous était fixé chez moi à 09 heures mais à 08h45, le Stratos est déja devant la maison, Fred est en avance donc motivé. Nous prenons la route pour la Charente-Maritime. Dans la voiture les discussions vont bon train sur cette manche qui s'annonce sympa. Nous rencontrons pas mal de pluie et le voyage est assez long.



Plusieurs pauses dans les aires de repos sont nécessaires pour recharger les pêcheurs et vérifier que tout reste bien en place sur le Stratos dont c'est le premier grand voyage.




Enfin ça y est après plus de 5 heures de route et plusieurs pêtage de plombs dont celui-là:



nous arrivons enfin à SAINTES. L'organisation a bien fait les chose car dès la sortie de l'autoroute nous trouvons un fléchage qui nous conduit directement au parc des exposition, notre lieu de rendez-vous. L'acceuil des bénévoles est chalereux et trés sympathique. Nous sommes accompagnés à la mise à l'eau. Nous sommes dans les premiers à arriver sur place. Nous décidons de profiter de cette avance pour aller repérer la Charente. Nous partons vers l'aval. La mise à l'eau est en centre ville de SAINTES. Il commence à pleuvoir sévère et nous prenons une bonne saucée, heureusement que nous avons nos vestes Musto-Ultimate qui nous permettent de rester au sec. Nous retrouvons Marc et Eric du Team Daïwa ainsi que Kiki et Manu d'ADPECHE 63. Le parcours est super beau et il nous tarde le lendemain matin pour attaquer les choses sérieuses. Après notre aménagement dans un camping à une dizaines de kilomètres nous regagnons le restaurant où nous retrouvons cinq ou six autres équipages.

Vendredi matin 7h30, nous commençons la journée par le petit déjeuner offert par l'organisation. Tous les bénévoles ont le sourire et j'en profite pour tous les remercier vivement. Ils ont été supers tout au long du week-end.

08h, les consignes sont données et pour la première fois de la saison nous récupérons notre n° 13, va t'il nous porter bonheur, on le saura bientôt.



Retour au bateau, derniers préparatifs, les viviers sont contrôlés par les commissaires. Nous délirons avec d'autres équipages. L'ambiance est trés bonne.

Une petite photo et nous prenons le départ ficitf pour regagner le centre-ville où sera donner le vrai départ.


09h, coup de corne sur les quais, c'est parti, nous choisissons d'attaquer l'aval. Nous traçons juste derrière le team Daïwa de Marc et Eric. Nous arrivons rapidement sur notre premier poste repéré la veille. L'eau est teintée et le courrant assez violent, ça promet. Nous attaquons la pêche. Rien sur le premier poste, nous décidons de remonter un petit peu, plusieurs postes sont pêchés mais nada. Tout à coup Fred prend une bonne tape,  loupé, il relance et retape mais le poisson n'est pas pris, ça pue! Les heures passent mais rien du tout, pas le moindre suivi, pas la moindre touche. On alterne les techniques et les leurres défilent les uns après les autres. Les commissaires aussi sont désespérés, aucun poisson ne semble avoir été mesuré au bout de plusieurs heures de pêche. Les postes s'enchaînent et enfin le bruit cours sur l'eau qu'un bec a été pris. 17 heures est déja là et nous regagnons le port. Devant un public venu nombreux, le résultat tombe, un seul poisson a été pris, un brochet. Quelle journée, jamais depuis le début du Challenge une chose pareille n'est arrivée, c'est le désespoir au sein des compétiteurs ainsi que chez les organisateurs.



Pour ne pas sombrer dans la déprime et détendre l'atmosphère, une partie de pétanque s'improvise entre Cantaliens et Aveyronnais. Je ne donnerai pas le score mais je l'avoue le 12 l'a emporté........mais de peu!



La suite bientôt sur Cantal Power Fishing.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article