Challenge interdépartemental, manche de Rieux-Volvestre

Publié le par randokid



























Ce week-end a eu lieu la quatrième manche du challenge interdépartemental de pêche des carnassiers à RIEUX-VOLVESTRE en Haute-Garonne. Les deux équipages Cantal Power Fishing étaient engagés, récit du Week-end:

Vendredi après-midi, les soucis commencent pour le team, Pierre a un problème sur le fourgon et dès la remorque du Basstron branchée, le moteur se coupe, ça sent le problème éléc, direction le garagiste, un peu de temps perdu et enfin départ retardé sur TOULOUSE. Pour notre part, embouteillage dans AURILLAC, come d'habitude un vendredi soir et nous totalisons nous aussi 1h30 de retard sur l'heure de départ prévue. Enfin tout rentre dans l'ordre et nous roulons tranquillement direction plein Sud. Notre arrivée sur place est assez tardive et nous arrivons au restaurant quand les équipes présentes ont déja terminé. Salut aux potes présents, grand moment de rigolade en voyant la tête de certains (pas de nom, le blog est pas mal lu!!!). Repas rapide, discussions et direction le châlet pour le fignolage des montages. A signaler le trés bon rapport-qualité prix de l'hébergement au camping de Rieux-Volvestre, en plus, j'ai de la chance, les potes se sont dévoués et je bénéficie pour moi tout seul du grand lit (merci les potos) enfin une bonne nuit de sommeil, la première depuis notre participation au challenge!!!.

Samedi matin, réveil de bonne heure, il faut mettre les boats à l'eau et assister au briefing. 45 équipages sont inscits cela va faire du monde sur le plan d'eau. Préparatifs, les batteries plombent le bateau (Carolina prêté par MT (merci Michel)). 8H45 le départ est donné et là ce n'est pas comme d'habitude, personne ne peut bénéficier de sa puissance pour prendre le "large", en fait on se retrouve une grappe de boats à vouloir pêcher le plus rapidement possible donc au plus proche du départ, ça fait un peu fête du slip mais vite fait les concurents commencent à se disperser et on commence à y voir plus clair, enfin à part dans l'eau car elle, elle est vachement teintée et surtout trés froide, les locaux parlent d'une chute rapide de plusieurs dégrés à cause des chuttes de neige sur les montagnes (ça sent mauvais (dans tous les sens du terme car le plan d'eau n'est pas le plus propre que nous avons pêché)). Nous attaquons les bordures, rapidement nous constatons que les poissons ne sont pas actifs, nous passons donc en mode gratte avec tout ce qui trâine sur le boat, nous constatons rapidement que la plupart des équipages ont fait le même constat ça va être dur. Les heures s'enchaînent et toujours pas la moindre touche, même ambiance sur la plupart des bateaux que nous rencontrons. Radio-pêche par le biais des commissaires parle de trois ou quatres poissons pris sur la matinée et oui cela fait déja quatre heures que nous cherchons à décapoter. Les sandwichs sont avalés rapidement sans vraiment faire de pause, nous varions les pêches mais toujours rien, un trou à 12 m fait saturer le sondeur, des fishs de partout et vu les échos nous comprenons vite que cette mini-fosse abrite des silures, nous tentons le coup pour le coup et attaquons les moustachus mais eux comme les autres poissons du lacs sont endormis. Nous sentons plusieurs fois les fishs se frotter contre les tresses mais sans plus.


























 Tout à coup, un cri déchire le plan d'eau, un bon "YES" sorti de dérrière les fagots, ce sons de voix ne nous est pas inconnu, pourtant nous sommes à plusieurs centaines de mètres et hors visibilité du boat en question. Un seul mot nous vient à l'esprit "Pierre et Vinh". Nous voyons un bateau de commissaires se rendre vers la provenance du cri et quelques minutes plus tard le portable sonne, Pierre m'annonce la capture par Vinh d'un magnifique sandre de 84 cm au drop. Le moral remonte pour le team, vu les poissons pris, celui çi devrait rapporter un super classement pour la première manche. L'après-midi se poursuit sur le même rythme que celui du reste de la journée, ça sent le capot. Fin de la manche, retour sur le port au moteur électrique, ça endort!. Remise des fiches et premier bilan, seulement treize poissons de pris dont une perche, un sandre, un silure et 10 becs, 36 équipages capots et seulement 9 équipes classées dont Marc Tissot et Eric Maucci qui cumulent à eux deux presque 30% des prises et terminent en tête avec trois becs. Pierre et Vinh prennent la troisième place, vu le nombre de capots ça sent la bonne opération pour le général.


Après une bonne soirée entre potes, nous regagnons notre châlet pour une courte nuit de sommeil, le départ du lendemain étant avancé d'une heure.

Dimanche matin, 7h45, nous attaquons cette seconde manche, transport toujours à l'électrique sur les postes. C'est "la course". Nous attaquons par une bordure avec herbiers repérait la veille au soir, le coin est superbe, l'un des plus beau de la retenue mais au bout de quelques instants nous tirons la conclusion que les poissons ne sont pas plus actifs que la veille et vogue la galère, on se met donc au MM et à la gratte mais rien alors que les heures s'écoulent. Plusieurs contacts avec Vinh et Pierre nous font savoir qu'ils ne décapotent pas non plus. A 12h00, fin de la manche, nous n'avons pas un poisson, nous rentrons en file indienne avec les autres concurents du secteur. Certains qui ont tiré un peu trop sur les batteries sont en rades et Cantal Power Fishing met à disposition le Basstron afin de faire du remorquage.

























Un petit peu de rangement sur le boat et nous regagnons le secteur de la remise des prix. Les organisateurs avaient prévu de recompenser en premier lieu, les équipages non-classés (capots), que la liste fut longue et le moment pénible, je ne pense pas qu'ils en avaient prévu autant. Huit poissons ont ét pris au cours de cette seconde manche, du délire......

Enfin arrive le moment du podium, nous pensons tous que Vinh et Pierre ont conservé leur troisième place, mais à la surprise générale, des locaux ont fait une perche et un bec et passent sur le podium. Marc et Eric gardent la première place et remportent les 50 points de cette manche. Les équipages Soula et Bousquet (locaux) complétent ce podium.


























Sous les aplaudissement nourris du public présent, Vinh et Pierre sont cités pour la 4° place et le plus gros poisson de l'épreuve. Vinh est même obligé d'expliquer sa technique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

































Cette manche s'achève donc sur un goût amer pour le faible nombre de fishs pris mais sur une superbe 4° place d'un équipage de Cantal Power Fishing.

Le classement général devrait être modifié, Vinh et Pierre devraient faire une belle remontée, je vous le mets en ligne dès qu'il est officielement publié.


Merci aux organisateurs pour leur acceuil, merci encore une fois à nos partenaires qui nous permettent de vivre notre passion.

Merci à Vinh d'avoir oublié sa chemise, LOL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

franck 10/11/2008 20:23

Bravo les gars, dans ces conditions pas évidentes